À ne pas inviter au même party : Rita de Santis et Martine Ouellet

Les esprits se sont (un peu) échauffés lors de l'étude des crédits sur le projet de loi 400, qui permet au quotidien «La Presse» de changer sa structure d'entreprise pour devenir un OBNL. La députée indépendante Martine Ouellet a tenté de proposer sept amendements en vain. Ils ont tous été rejetés par la présidente de la commission, Rita de Santis.

Save videos for later by signing up or logging in

With "My Queue" you can quickly save videos to watch later.

To add an item to your queue just click the sign next to the video.

Once you've added a video visit "My Queue" to start watching!